Environnement

Ce n’est qu’une idée «armée»

DSC00232Beaucoup de projets sont réalisés dans le monde par les corps armés, les ponts, les écoles, les fondations pour ne citer que des exemples. En Mauritanie, les militaires n’étaient concernés que par les guerres et les coups d’état. La succession au pouvoir a fait d’eux plutôt des civils militarisés pour ne pas dire des militaires civilisés.

Ils commencent aussi à intervenir dans les constructions (routes dispensaires …)

Cependant, ils restent les moins exploités en cas de paix (heureusement c’est le cas actuel) et leur nombre augmente d’une manière timide, comparé au nombre dont un état à besoin pour être capable de négocier sa protection et par conséquent sa stabilité et son développement.

Le nombre est limité car le budget ne peut pas couvrir plus que ça me diront certains.

Pourquoi ne pas penser rendre productive notre armée? En lui accordant des périmètres à exploiter et le revenu est accordé à ceux qui y ont travaillé?

Je voterai plutôt pour une protection contre l’ensablement, des projets de fixation des dunes réalisés par notre armée, l’exploitation des forets réalisées sera faite par et pour notre armée.

Sur le long de la route de l’espoir, plusieurs projets ont été réalisés pat la FAO, ENER,… Beaucoup de branches de balanites et leptadenia ont été utilisés sans aucun contrôle, donc de grandes superficies ont été déboisées. Actuellement, aucune trace de tous ces projets sauf peut être quelques prosopis en train de mourir sous la pression des exploitants et sous la pression des dunes qui ne cessent d’avancer.

Un bataillon ou contingent (je ne suis pas militaire) peut reboiser en une année 10 kms sur 100 m (soit 100 ha) pour les exploiter après trois ou quatre ans, bien sur, le produit de l’exploitation leur revient. Ceci permettra d’une part d’améliorer leurs revenus, d’autre part de les faire intervenir dans les activités du développement en en formant une majorité sur les techniques de fixation des dunes.

Informations supplémentaires